Forum DECO DESIGN : Le Forum Décoration et Design, référence sur le net.
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


FORUM DECO + RELOOKING + CONSEILS DECO + TENDANCES DESIGN = FORUM DECO-DESIGN
 
S'enregistrerS'enregistrer  AccueilAccueil  RechercherRechercher  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Légendes Pokémon: Arceus Nintendo Switch – Précommande à ...
49.99 €
Voir le deal

 

 Question Maison - Emission du 25/10/08

Aller en bas 
AuteurMessage
Aldiallo
V.I.P
V.I.P
Aldiallo

Masculin
Nombre de messages : 14745
Localisation : Ici, la bas, ailleurs
Date d'inscription : 11/12/2006

Question Maison - Emission du 25/10/08 Empty
MessageSujet: Question Maison - Emission du 25/10/08   Question Maison - Emission du 25/10/08 Icon_minitimeJeu 13 Nov 2008 - 8:03

Tendances : Les nouveautés pour les sols et les murs

Depuis 2004, le salon Maison & Objet de Paris reçoit toutes les nouveautés en matière de matériaux et revêtements.

La tendance est désormais au spectaculaire : les matériaux ne sont plus seulement présentés mais réellement mis en scène.

De la fantaisie...

Lors de cette manifestation, on peut découvrir des adhésifs muraux en 3D. Moirés, ils réfléchissent 95 % de la lumière reçue et ainsi offrent des couleurs différentes selon l’exposition, d’où un rendu changeant et mouvant.

Tout cela sans pour autant ressembler à un sticker traditionnel, car en plus de son pouvoir réfléchissant, cet adhésif est extrêmement mince pour un effet tatouage. Il est pourtant facile à placer, puisque maintenu par un film adhésif.

Les murs sont revêtus de toute sorte de matière jouant l’effet visuel du trompe-l’œil ou du décor photographique. On peut ainsi commander un décor choisi sur catalogue ou issu de sa galerie photos perso.

Il pourra être installé partout, même dans une pièce humide. C’est une impression graphique laminée pour des utilisations multiples, du sol à la salle de douche. Ce procédé lui offre une résistance importante, garantie deux ans.

... aux matières nobles

Le cuir aussi devient un élément de décoration murale. Des carrés de 10 x 10 cm équipés d’adhésifs permettent de créer des décors en cuir lisse, croco ou argenté pour aménager têtes de lit et panneaux muraux. Ces carrés peuvent même être appliqués sur du mobilier ! Une liberté de création pour un coût de de 10 à 25 euros pièce.

Certains papiers peints se transforment eux en œuvre d’art, parés de matières précieuses. Ces revêtements sont fabriqués à la main. Sur support métallisé ou fibres naturelles, ils offrent la possibilité d’un décor fantastique, art déco ou palace italien, mais avec la simplicité de pose d’un papier peint, et des économies par rapport à l’intervention d’un professionnel.

Des sols majestueux...

Au sol, des revêtements à base de quartz permettent une coloration et un travail en structure. Contrairement à la pierre, ce matériau résiste aux rayures et est facile d’entretien. Il peut se placer au sol comme sur un mur, en intérieur comme en extérieur, dans la piscine ou la salle de bain également.
... aux créations poétiques en feutre
Notre coup de cœur a été pour les créations d’Anne Kyyrö Quinn. Ces panneaux acoustiques réalisés comme des structures tissées ont un effet visuel chaleureux et esthétique.

Preuve est faite que les créateurs peuvent nous offrir esthétique et fonctionnalité jusque dans ces revêtements.


Sites web


Cuir au carré


Météorites
Sols en pierre.


Artepy
Sols vinyle.


Le Pré d’eau
Adhésifs.


For-Arte (en anglais)
Adhésifs.


Anne Kyyrö Quinn (en anglais)
Feutre.


Lapidis
Revêtements en quartz.


Angely
Papiers peints trompe l’œil et enduits.


Koziel
Papiers peints trompe l’œil et enduits.



Dossier : Comment se protéger de la pollution électromagnétique à la maison ?

Les champs électriques et magnétiques générés par les appareils qui nous entourent peuvent être mesurées afin d’évaluer les risques.

Des mesures et valeurs scientifiques
Le professeur Pierre Le Ruz, du Centre de Recherche et d’Information Indépendantes sur les Rayonnements ElectroMagnétiques (CRIIREM), nous explique les différences entre les appareils et leurs émissions.

Il fait la différence entre ceux qui émettent du 50 hertz et ceux qui font appel aux mégahertz, comme la téléphonie mobile ou le four à microondes, dont le champ va être mesuré en volt par mètre, afin de quantifier l’énergie dégagée dans l’environnement.

Un microondes émet de 17 à 30 volts par mètre lorsqu’on se place à une vingtaine de centimètres de l’appareil, il émet plus que 2 volt par mètre lorsqu’on s’en éloigne de 2 mètres.

Pour les ondes radioélectriques (portable, TV, microondes, wifi...) en dessous d’un volt par mètre, il n’y a pas de trace de pathologies notoires. Au dessus, il faut faire attention. Et même les ampoules à économies d’énergie en émettent, alors économie ne rime pas toujours avec santé.

Pour les rayonnements des ondes de 50 hertz, les basses fréquences, comme les lignes à haute tension, les transformateurs... le seuil de 0,2 µT ne pose aucun problème.

Des solutions techniques et pratiques

Plus l’appareil est de bonne qualité, moins il y a de fuite. Mais il existe des solutions pour minimiser ou supprimer les effets de ces ondes. On parle alors de bioélectricité ou d’électricité biocompatible. < Elle consiste en la conception d’une installation électrique ne générant pas de nuisances électromagnétiques et cela rentre dans le cadre de l’habitat sain.

En pratique, il faut privilégier les zones de repos où les émissions sont limitées. Pour cela, il est possible d’installer des interrupteurs automatiques de champ, qui se placent dans le tableau électrique et coupe l’alimentation de courant des circuits situés près des têtes de lit lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Ces appareils coutent dans les 200 euros.

Dans tous les cas, il faut avoir une bonne prise de terre, puisque c’est le "tout à l’égout" de toute installation électrique. Elle doit être réalisée si possible à l’ombre et en zone humide. Les fils électriques utilisés en bioélectricité sont munis d’un film aluminium qui sert d’écran à la propagation des champs électriques et cet écran doit être relié à la terre car tout appareil branché rayonne.

Certaines fois, des interrupteurs bipolaires et la limitation des multiprises suffisent à baisser le rayonnement. Et dans tous les cas, il faut rester à distance des appareils électriques en fonctionnement et les débrancher en cas d’inutilisation.

Contacts utiles

Centre de recherche et d’information indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques
19-21, rue Thalès-de-Milet - 72000 Le Mans
Tél. : 02 43 21 18 69
Email : contact@criirem.org

Alain Lefranc
Tél : 06 80 25 16 81
Email : lefranc@bioelectricite.fr
Bioélectricien.



Rencontre : Jean-Luc Peyssou, staffeur

Pour mieux vous faire découvrir le plâtre, nous sommes allés rencontrer l’une des plus vieilles maisons spécialisées dans le staff et le stuc.

Depuis 1905, la Socièté Ouvrière d’Entreprise (SOE) travaille le stuc et le staff sur les plus grands chantiers de monuments historiques, en France comme à l’étranger.

Et comme le dit Jean Luc Peyssou, conducteur de travaux, c’est une matière que l’on apprend à aimer de père en fils. Il est d’ailleurs la 11e génération d’une dynastie de plâtriers !
Adresse utile

SOE Stuc et Staff
Jean-Luc Peyssou
204, rue de la Croix Nivert - 75015 Paris
Tél. : 01 47 57 47 33



Voir la vidéo


La visite : Avec Lionel Durix, sur une péniche à Londres

Découverte du lieu de vie d’un jeune trader de 29 ans, qui vit depuis 2001 dans la capitale anglaise.

Lionel Durix travaille douze heures par jour et, pour réduire son temps de transport et éviter les prix exorbitants des loyers londoniens, il a décidé d’acheter un péniche française vieille de 40 ans.

Après lui avoir fait traverser la Manche, il l’a amarré à côté du célèbre Tower Bridge. Il nous ouvert les portes de son petit bout de France en plein cœur de Londres.

Voir la vidéo


SOS Maison : Redistribuer l’espace d’un séjour

Nathalie habite une maison de 110 m², dans laquelle le séjour dessert plusieurs pièces, ce qui rend son utilisation difficile.

Nathalie a fait appel à l’équipe du "SOS Maison" pour optimiser cette pièce et sa distribution.

La première impression de notre architecte, Philippe Demougeot, est que cette pièce a été aménagée pour faciliter la circulation et n’a pas été pensée en espace dédié à une utilisation précise. Il propose donc de la repenser différemment, afin de la rendre plus pratique et de créer des espaces distincts.

La création d’un vestiaire à l’entrée

La porte d’entrée donnant directement dans le séjour il n’y avait pas d’entrée proprement dite, et donc aucun endroit pour déposer manteaux et chaussures.

Notre spécialiste décide d’implanter, à côté de la porte et à proximité de la cuisine, un grand placard vestiaire, fait d’une penderie, de tiroirs pouvant accueillir les chaussures et d’une tablette vide-poches.

Ce meuble occupant toute la hauteur procure suffisamment de rangements pour pouvoir supprimer tous les autres et dégager ainsi les murs et les réserver qu’à des fins décoratives. Comme on est alors côté cuisine, le coin ainsi dégagé peut se prêter à une petite table faisant office de coin repas.

Un escalier camouflé

L’escalier en colimaçon qui occupe le coin opposé à l’entrée permet d’accéder à la chambre des parents. Situé dans le salon, il n’est pas vraiment esthétique, et le dessous sert de débarras, ce qui n’est pas du plus bel effet.

Philippe Demougeot propose donc de le dissimuler totalement en installant un rideau et un grand meuble. Ce dernier allant du sol au plafond offre une grande capacité de rangement et permet d’y placer tout ce qui était précédemment dans celui du séjour, qui a été supprimé. Blanc et sobre, il répond au meuble vestiaire implanté à l’entrée.

Ces deux solutions de rangement ont permis de supprimer toutes les autres et ainsi de dégager l’espace. Petit plus de notre spécialiste : un néon dissimulé dans le coin de ce grand meuble permet de palier à l’absence de luminosité de ce coin de la pièce.

Un espace salle à manger bien délimité

La mise en place de cette séparation de l’escalier a créé un recoin qui permet l’installation de la salle à manger dans un espace convivial et ouvert vers la terrasse. Le bahut ancien et la grande table de verre y trouvent une place harmonieuse.

Un espace salon dégagé
Au centre de la pièce, un grand espace peut maintenant accueillir le salon, avec canapé et télévision. La réorganisation de la pièce confère une sensation d’espace tout en mettant en valeur les tableaux accrochés au mur.
La pièce ainsi transformée offre un bel espace dégagé, à la fois convivial et contemporain, pour le plaisir des occupants, grands et petits.



Adresses utiles

Philippe Demougeot
144, rue du chemin vert - 75011 Paris
Email : philippedemougeot@prod.fr
Architecte DPLG.


François-Xavier de Milleville
44, quai Auguste-Prévost - 77500 Chelles
Email : f.demilleville@numericable.com
Entrepreneur.
Site web

Heytens
Rideaux , voilages et stores sur mesure.


Voir la vidéo : Avant
Voir la vidéo : Après

_________________
Question Maison - Emission du 25/10/08 BANNIEREcopy
Revenir en haut Aller en bas
 
Question Maison - Emission du 25/10/08
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum DECO DESIGN : Le Forum Décoration et Design, référence sur le net. :: Partie II : Discussion Générale :: La Maison France 5-
Sauter vers: